Un terroir d'exception pour des vins suisses de grande qualité

 

Il faut l’admettre, lorsque l’on évoque la gastronomie et le terroir suisse, les premières images qui viennent à l’esprit sont le chocolat, le fromage et la charcuterie. Pourtant, bien que trop peu de personnes le sachent, la Suisse est aussi un pays où sont produits d’excellents vins.

 

La plupart des vins suisses a d’ailleurs un point commun avec de grands crus français à savoir être produits dans la vallée du Rhône. Eh oui, la haute vallée du Rhône, qui s’étend de la source du fleuve jusqu’au Lac Léman, est propice à la culture de la vigne. Voilà qui explique assurément les hectares de vignoble en terrasses dans le Valais et sur tout le pourtour du Lac Léman.

 

En 2007, l’UNESCO a d’ailleurs fait le choix d’inscrire au patrimoine mondial les vignobles de Lavaux qui structurent des paysages splendides entre l’eau du Léman et les cimes enneigées des Alpes.

 

Profitant d’un climat méditerranéen réputé pour sa douceur et baignés de plus de 2000 heures de soleil par an, les 15 000 hectares de vignoble suisse bénéficient de conditions idéales pour donner naissance à des grands crus.

 

 

 

 

Les vins suisses, un produit haut-de-gamme à déguster absolument

 

Lors d’un séjour en terre helvète, vous vous devez d’expérimenter les vins suisses. Si les amateurs de bons cépages apprécient de se rendre chez un caviste et peut-être même de visiter le vignoble, d’autres pourront se contenter de goûter ces crus à l’occasion d’un repas au restaurant.

 

Il faut dire que les vins suisses s’exportent peu puisque la production nationale ne couvre que 40% de la consommation annuelle du pays. Aussi, les étrangers doivent venir en Suisse pour les déguster. Le plus souvent, ils sont d’ailleurs surpris tant par la variété des cépages que par la qualité.

 

En effet, vus de l’étranger, les vins suisses sont des « blancs fruités et légers ». Certes, ils représentent plus de la moitié de la production mais la Suisse produit aussi des « rouges » de grande qualité mais qui, en raison du morcellement du vignoble, peinent à obtenir une reconnaissance. Pourtant, parmi les quelques 50 cépages suisses, certains n’ont rien à envier aux grands crus français produits dans la vallée du Rhône…

 

Si vous désirez acheter quelques bouteilles de vin suisse, vous constaterez aussi qu’il n’existe pas réellement de produits d’entrée de gamme en matière de prix. Ceci trouve une explication dans la manière dont sont exploités les vignobles. Or, coteaux escarpés obligent, ils ne sont pas mécanisés ce qui accroit considérablement le coût de production et donc le prix de vente aux clients.

 

Aussi, le prix des vins suisses ne reflète pas toujours leur qualité et mieux vaut donc être bien conseillé si vous voulez pleinement profiter de votre expérience œnologique.